PROJET LET

Valoris

La situation actuelle

Depuis l’été 2009, la Régie intermunicipale du centre de valorisation des matières résiduelles du Haut-Saint-François et de Sherbrooke (Valoris) exploite et gère un Lieu d’enfouissement technique (LET) qui accueille principalement les déchets des 14 municipalités de la MRC du Haut Saint-François et ceux de la ville de Sherbrooke. Le LET, situé sur le territoire de la municipalité de Bury dans la MRC du Haut-Saint-François, est autorisé à opérer en vertu d’une autorisation du Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) du Québec. 

La capacité totale autorisée pour l’enfouissement, en vertu de ce certificat d’autorisation, est de 755 000 m³. Le volume total enfoui en date du 31 décembre 2018 est estimé à ±  650 000 m³, de sorte que la capacité résiduelle d’enfouissement est de 105 000 m³. Au taux d’enfouissement actuel, Valoris estime que la durée de vie résiduelle du LET permettrait d’enfouir des déchets jusqu’à la fin de l’été 2020. Comme Valoris compte poursuivre l’exploitation du LET pour répondre aux besoins d’élimination future de ses membres et clients externes, Valoris vise donc l’agrandissement de son site d’enfouissement sur sa propriété. 

Évaluation 
des besoins

La justification de la quantité de matières résiduelles annuelles à éliminer au LET de Valoris est basée sur les quantités enfouies de 2013 à 2017 (74 085 tonnes par année en moyenne) et les prévisions de l’élimination des matières résiduelles découlant de la mise en œuvre des Programmes de gestion des matières résiduelles 2016-2020 de la MRC du Haut-Saint-François et de la ville de Sherbrooke. Ainsi les 2 entités municipales se sont fixé comme objectif d’atteindre un taux d’élimination de 450 kg/habitant, tous secteurs d’activité confondus, pour 2020.

Le taux d’éliminations visé de 450 kg/habitant a été utilisé pour le calcul de l’année 2020. Pour les années subséquentes, nous avons supposé que ce taux d’élimination diminuera progressivement à la suite des efforts collectifs pour augmenter le taux de récupération, de recyclage et de valorisation.

Pour la période considérée par cet exercice d’estimation, le tonnage moyen de matières résiduelles à enfouir au LET sera de 80 000 tonnes par année. 

Les prévisions d’enfouissement dans le nouveau LET sont basées sur des scénarios pessimistes. Ces calculs ne tiennent pas compte de la remise en service de l’usine de Valoris et de mesures du gouvernement du Québec bannissant l’enfouissement de certaines matières : organiques, papier, carton et bois.

Prévision de l’élimination annuelle future

Agrandissement du LET

Le terrain appartenant à Valoris comprend une zone d’une superficie d’environ 33,5 ha réservée pour ses besoins futurs d’enfouissement. La capacité de l’agrandissement pour l’enfouissement des déchets est évaluée préliminairement à environ 5 millions m³ ou environ 4 millions  tonnes métriques de déchets. Valoris prévoit un tonnage annuel variant de 65 000 tonnes à 80 000 tonnes et un tonnage maximal de 99 500 tonnes métriques pour son projet d’agrandissement. 

Aménagement et technologies

L’aménagement de cette zone se fera conformément au Règlement sur l’enfouissement et l’incinération des matières résiduelles (REIMR) et dans la continuité des opérations d’enfouissement déjà autorisées. Les principales composantes techniques seront définies lors de la conception du site et comprennent de façon sommaire :

  • Dix cellules d’enfouissement comprenant chacune un système d’imperméabilisation à doubles membranes de type polyéthylène haute densité;
  • un système de collecte des eaux de lixiviation de 1er et 2e niveau qui dirigera ces eaux vers un système de traitement des eaux usées;
  • une membrane de recouvrement final imperméable en polyéthylène haute densité;
  • des puits de captation des biogaz et un réseau de collecte et de transport actif des biogaz vers le dispositif de destruction (torchère);
  • un réseau de fossés périphériques pour l’évacuation des eaux de ruissellement de surface.

Système de protection imperméable et système de drainage typique d’un LET

Préparation du fond d’une cellule du LET avant le remplissage

Vue d’une cellule du LET après remplissage et fermeture

Système de destruction des biogaz du LET

Gestion des biogaz

Les biogaz seront pour l’instant éliminés dans la station de collecte et éventuellement valorisés. Cette station sera modifiée selon les besoins générés par le projet d’agrandissement.

Traitement des eaux

Le traitement des eaux de lixiviation sera assuré par le système de traitement déjà en place qui sera agrandi au besoin pour satisfaire aux exigences du projet d’agrandissement. Les eaux traitées sont dirigées par un émissaire vers le ruisseau Bégin, qui se déverse dans la rivière Saint-François.

Système de traitement des eaux de lixiviation du LET

Valoris-icon_home-04

Les aménagements accessoires du LET actuel seront conservés dans le cadre du projet d’agrandissement, tel que la route d’accès, le garage et balance, etc., et seront ajustés au besoin. Le programme de surveillance et de suivi environnemental sera aussi ajusté pour répondre aux nouvelles exigences du MELCC.